Le suivi post partum

La première Semaine –  Post Partum

(A Domicile)

Domocile1.jpg

  • Dans le cadre du PRADO (retour Précoce à Domicile), vous pouvez être suivie par la sage femme de votre choix.
  • Je vous conseille d’anticiper cette démarche en nous rencontrant en fin de grossesse, au cabinet, pour discuter de tous les aspects pratiques et utiles pour vous et votre bébé.
  • Dès que votre bébé est né, prévenez moi du jour probable de votre sortie afin que je puisse organiser mon agenda pour vous.
  • Cette rencontre est un moment privilégié pour répondre à vos interrogations concernant l’arrivée du bébé chez vous : la gestion de votre fatigue liée à l’accouchement, le soin du cordon, l’allaitement, le suivi du poids du nourrisson, l’hygiène, le sommeil, le bain, le portage chez vous ou à l’extérieur, etc
  • Examen sanguin du bébé [Guthrie] si nécessaire.

A Partir de la deuxième semaine,

(Au cabinet)

kelly-sikkema-446310-unsplash.jpg

  •     Après l’accouchement, vous êtes à la recherche d’un nouvel équilibre physique et psychique  :   Cicatrisation du périnée, Saignements, Douleurs, Retour de règles, Contraception,  Humeurs, Fatigue, Allaitement, etc
  • Auquel s’ajoutent les besoins de votre bébé : son rythme, sa prise de poids, ses coliques, ses pleurs, son sommeil…
  • Je vous accompagne pour traverser ce « 4ème trimestre »

L’accompagnement avec l’haptonomie post natale

BébéHapto_Gabin.jpg

  • Un enfant bien accompagné pendant la grossesse va développer en lui un sentiment de sécurité :
  • « Je me sens reconnu pour qui je suis », ce qui fera de lui après sa naissance un bébé très éveillé, très attiré par les personnes, il sera vraiment là, détendu, calme et très interactif.
  • L’haptonomie post natale vous accompagnera auprès de votre enfant en vous adaptant à ses 2 types de besoin : le besoin de sécurité et le besoin d’autonomie.
  • Le besoin de sécurité développe la confiance aux autres et le besoin d’autonomie la confiance en lui.
  • Un enfant sécurisé et autonome : «  si j’ai besoin de quelque chose, je peux le demander et si c’est refusé, je ne m’effondre pas, car j’ai suffisamment de consistance en moi ».

A partir de la septième semaine : Rééducation du périnée

(Au Cabinet)

Jacqueline caraes sage femme JC dol de bretagne periné.png

  • Bien que le relâchement du périnée soit très différent d’une femme à l’autre, et que la priorité est le bien être du bébé, je vous conseille dès que vous vous sentez prête, de travailler la rééducation de votre périnée.
  • Les muscles relâchés ne peuvent plus supporter le poids des viscères et de l’utérus. La fente vulvaire se retrouvant à faire tout le travail, alors qu’elle n’est pas prévue pour cela.
  • Le plancher pelvien doit retrouver sa configuration initiale pour limiter les désagréments de fuite urinaire notamment, sous la pression exercée par des efforts, mais pas que !
  • Ce travail qui sera toujours bénéfique pour votre vie de femme, permet de limiter  les risques de prolapsus (descente d’organes).

Je vous propose un travail de prise de conscience de votre périnée, et de gymnastique que vous pouvez externaliser chez vous au quotidien